Spread the love

Deux ans après la sortie du premier Override, une suite sort avec comme porte-étendard Ultraman ! Alors enfilez votre tenue de pilote, préparez votre meilleure huile de viande c’est parti pour la baston de robots !

T’as pas d’abo  ? T’as pas d’robots !

En premier lieu, nous tenons à préciser qu’un abonnement Nintendo Online est obligatoire pour jouer à Override 2, sans accès au online (donc sans Internet ou sans abo Nintendo) le jeu est tout simplement pas utilisable. Il n’y a aucun mode versus local ou contre l’IA de disponible sans accès internet.

Bon, une fois ce désagrément passé, il faut alors se plonger dans l’histoire du jeu … oups il n’y en a pas. Là, où, le premier, avait un mode histoire qui sauvait les meubles, ici ce n’est point le cas, le jeu est pensé uniquement online et matchmaking.

Vous allez alors devoir enchaîner les différents types de matchs pour augmenter votre score de ligue. Au début, vous aurez les classiques 1v1, 2v2 puis des objectifs plus exotiques vont apparaître comme survivre en restant dans le cercle (comme à la fin d’une partie de Fortnite), du Free For All ou encore par exemple survivre à une horde d’ennemis.

Être à la mode c’est pas méchas

Les modes de jeux ne sont pas pléthores, Versus pour affronter un ami (ou avec un ami contre 2 IA). Le mode Ligue (qui est le mode « histoire »), vous grimperez dans la ligue et vous vous payerez des méchas. Jeu rapide qui vous permet de lancer rapidement une partie. Entrainement. Et finalement, Garage, qui n’est pas vraiment un mode, mais c’est là où vous pourrez débloquer des méchas et des petits chapeaux pour customiser vos méchas (ainsi que des couleurs alternatives).

Côté gameplay ce n’est pas non plus le point fort du jeu, si au premier abord, il est accessible, il se retrouve finalement être assez faible. On utilise les 4 gâchettes pour attaquer, appuyer sur 2 gâchettes en même temps déclenche un coup spécial. Des combos sont disponibles, mais c’est un simple enchaînement de gâchettes. Nous avons 20 méchas (+ Utraman si vous avez le dlc), mais aucun ne propose au final un gameplay différent. Tous utilisent exactement les mêmes combos et les mêmes façons de jouer, finalement, ce seront seulement les coups spéciaux (certains vont jeter un rayon, d’autre un shuriken, d’autre attaquer au corps-à-corps). La balance est bonne, aucun personnage n’est plus fort qu’un autre.

Les combats s’avèrent du coup assez monotones et longuets, sans parler des chutes de framerates (voir même de léger freeze) en plein combat, et d’une résolution qui devient très faible, voir très floue à chaque impact entre deux robots.

Une ambiance pleine d’étincelles

Le jeu n’est cependant pas totalement dénué d’intérêt pour peu que l’on soit fan de Mecha. Ces derniers sont formidablement bien modélisés et sont même carrément cool ! Vous avez accès à l’intégralité des méchas pour le mode partie rapide, mais vous aurez du mal à trouver un adversaire en ligne, nous avons essayé parfois en attendant près de 20 minutes en vain et à plusieurs moments de la journée.

Les musiques, cependant, sont efficaces, ainsi que les bruitages d’impact. Nous aurons un plaisir certain à balancer un adversaire contre un bâtiment, ou encore d’exploser tout ça à coup de lance-roquette dénicher dans l’arène.












Override 2 Super Mech League : Ultraman Deluxe Edition (Nintendo Switch)
Override 2 Super Mech League : Ultraman Deluxe Edition (Nintendo Switch)

 

L’article Voir la source

author image

Vous pourriez aimer aussi...

Boutique Fortnite 16 décembre 2020
Gaming : plus d’un jeu next-gen sur deux motorisé par l’Unreal Engine
Overwatch 2 n’est pas contre les crossovers à la Fortnite

Laisser un commentaire