Spread the love

Un célèbre Youtubeur américain, est vivement applaudi : il a redonné la vue à 1000 personnes. L’amour universel et la générosité désintéressée lui ont-ils conféré des pouvoirs surnaturels ? Non. Il a juste offert l’opération à un millier de candidats pour alimenter sa chaîne, aka MrBeast. Des “candidats” justement… à la grande loterie de son business-model, un Spectacle dont il est l’unique marionnettiste. Ego, fortune et notoriété : la recette d’un bon sauveteur ? Edito. 

Si Internet est devenu un enfer capitaliste où tout le monde ment, Jimmy Donaldson alias MrBeast, en est probablement le roi. Avec ses milliards de vues et autant de fortune qui font de lui le plus célèbre de la plateforme, ce jeune youtubeur-star incarne sans doute l’un des personnages les plus éloquents du carnaval contemporain, où les bourreaux se maquillent en sauveurs comme autant de faux-amis de la solidarité.
MrBeast symbolise à lui seul toute la supercherie du grand Spectacle moderne où tout le monde est poussé à manipuler son prochain à des fins financières. Le tout, sur fond de divertissement, de fausse solidarité et surtout d’une pollution systématique. Pour retenir l’attention, il faut toujours aller plus loin dans la démesure, dans le clash, le choc, tout en jetant quelques graines ça et là aux pauvres pour gagner leur sympathie – ils sont l’audimat après tout, une monnaie d’échange pour les publicitaires. Tentative d’y voir plus clair…

MrBeast, ce monstre d’internet bien réel

Page de chargement du partenariat entre le jeu vidéo Fortnite et MrBeast
Charité de riches contre Solidarité populaire : MrBeast symbolise pourquoi notre modèle social s’effondre sous nos pieds et pourquoi la génération qui en souffre le plus est aussi celle qui, dans un paradoxe mortifère, soutient le plus ce genre d’idole moderne.
Avec 22 milliards de vues et des vidéos virales publiées chaque jour, MrBeast est désigné comme le plus “grand” Youtubeur du monde. Il a fondé sa chaîne commerciale sur deux concepts simples : des challenges toujours plus démesurés ET la charité dans le but de faire valider le premier. Il se décrit lui-même comme “le plus grand philanthrope de la planète”. Rien que ça.
Dans la description de sa page, on peut lire que : MrBeast a planté 20 millions d’arbres, qu’il a donné des millions « à la charité », qu’il a distribué 100 voitures à des inconnus, qu’il a distribué un million de dollars à des gens dans une seule vidéo et même qu’il a fait adopter tous les chiens d’un refuge. Tout cela, par pure charité…
On pourrait s’arrêter là et se contenter d’étoiles dans les yeux comme savent si bien le faire les consommateurs américains. Mais comme vous l’imaginez, la réalité est une eau bien plus trouble. Derrière MrBeast et sa prétendue charité gratuite, on trouve surtout une énorme entreprise avec un business-model bien rodé qui lui permet d’engendrer des superprofits personnels incomparables à ses “dépenses”. La « charité » vue comme un investissement s’est transformée en outil marketing qui, en réalité, ne profite ni à la population, ni à l’environnement, ni aux associations. Pour le comprendre, il faut sauter dans le terrier avec le lapin blanc et revoir totalement notre manière de saisir le monde moderne :
MrBeast gagne environ 30 millions de dollars par an sur Youtube. Et c’est pour ce que l’ont sait. La société qui gère ses projets engendre bien plus via ses partenariats commerciaux. Comme toute entreprise privée, le but de ce business est de générer des profits à travers du divertissement ; ici, des challenges « totalement dingues ». Par exemple :

– Payer 300$ un parfait inconnu pour faire un aller-retour en avion USA-FRANCE afin d’acheter des baguettes à Paris.

– Écraser une Lamborghini sous un rouleau hydraulique

Jeter un (vrai) train à toute vitesse contre un mur de brique

– Faire des réactions chimiques géantes dans une piscine

– Remplir une piscine d’un MILLIARD d’Orbeez (En “plastique biodégradable”, bien évidemment..)

– Manger une pizza à 70,000$

– Remplir une maison de “Slime”

– etc. etc. etc.

Un défi “Squid Game in Real Life”, ou l’art de passer complètement à côté de la critique portée par la série coréenne
: celle d’une société créatrice de misères criminelles, instrumentalisées par de riches hommes qui s’ennuient… #danslemille
La majorité des challenges représente un coût écologique astronomique, avec un gaspillage systématique de ressources à une échelle qui n’avait jamais été atteinte dans ce milieu. On est bien loin du Youtubeur qui jetait de la nourriture à la poubelle pour grappiller quelques vues. Aujourd’hui, on parle de tonnes de déchets pour quelques secondes de gloire. Mais pas que.

La philanthropie choisit ses élus…et ses victimes 

Les vidéos de MrBeast génèrent des millions de dollars de revenus par jour. De cette astronomique somme d’argent – permise par la diffusion de publicités qui elles aussi alimentent le modèle marchand destructeur actuel – le Youtubeur peut se permettre d’utiliser quelques miettes de son pain en charité. Polluer outrageusement est devenu trendy, tant que c’est dans un cadre charitable. Don’t Look Up était encore loin de la vérité en matière d’aveuglement des masses. Mais voilà, tout va bien, MrBeast va redonner la vue à 1000 personnes !
MrBeast met en scène l’opération de la cataracte qu’il offre à 1000 américains @Capture
Le dernier défi qu’il s’est lancé : faire en effet soigner gratuitement 1 000 personnes atteintes de la cataracte, en payant leurs frais médicaux, leur permettant de retrouver la vue. Jésus serait-il de retour ? Nah. L’opération dure une demi-heure, elle est courante en France et partiellement prise en charge par la sécurité sociale, ce qui n’est pas le cas aux États-Unis… Là-bas, où l’égoïsme règne en maître, c’est marche ou crève.
Traduction : avec l’argent de la publicité généré par des opérations de pollution de grande ampleur, un riche homme d’affaire va payer les frais d’hôpitaux de 1000 pauvres sélectionnés au hasard tout en luttant, de facto, contre la solidarité collective qui devrait normalement prendre en charge ces frais pour tous les malades de son pays.
On comprend mieux pourquoi MrBeast ne fait SURTOUT PAS de politique et se contente de challenge creux. Il ne faudrait pas questionner ce modèle de société en profondeur qui le rend milliardaire à 24 ans. Il ne faudrait surtout pas que les ultra-riches, comme lui ou son idole Elon Musk, payent des taxes équitables par solidarité… Dans un tel modèle, ce n’est pas 1000 pauvres qui seraient alors aidés par des hôpitaux publics, mais bien plus. Et ça, le milliardaire américain moyen n’en veut pas. Après tout, les pauvres ne méritent-ils pas leur sort (sic.) ? Et le droit de vie ou de mort sur le peuple, à peu de choses près, n’a-t-il pas toujours été du ressort des classes “supérieures” ?
Elon Musk, GTC 2015 @NVIDIA Corporation/Flickr
C’est là qu’on touche du doigt l’horreur de la chose. En France, un tel challenge ne pourrait pas exister car nous bénéficions – jusqu’à aujourd’hui, mais rien n’est acquis – d’une sécurité sociale, d’une solidarité active et collective. Un modèle en perdition qui dégoutte les États-Unis et qui, selon les projets des libéraux comme Emmanuel Macron, doit être détruit au profit de… une charité ponctuelle et médiatique à la MrBeast. Cette charité individuelle héritée des modèles du 18eme siècle (ou plutôt l’absence de modèle au profit du chacun pour soi), toujours appliquée comme une normalité aux USA, est défendue bec et ongles par les conservateurs du capitalisme.

Le choix de quelques riches d’aider quelques pauvres au grès des profits personnels qu’ils peuvent en tirer.

Leur choix de dessiner le monde qu’ils veulent voir advenir à l’encre de leurs fortunes.

Un modèle fondé sur le mensonge et la manipulation des masses, mais admiré et admirable – tant et vainement espéré par ceux qui sont piégés dans son fantasme comme dans une roue de hamster – à travers le prisme déformant du Spectacle.

MrBeast, le Spectacle de l’inégalité débridée 

Manipulés par les images spectaculaires d’une fausse charité, nous admirons notre propre perdition, la fin d’un modèle. Le génie du capitalisme moderne touche à un tel niveau de perversité qu’il a su transformer notre malheur en spectacle populaire. En adorant un MrBeast et sa charité sélective, sans regard politique, sans courage d’analyse, nous creusons notre propre tombe. Celle d’un monde sans droit, sans partage, sans dignité, ni retraite.
Imaginez ces masses d’étudiants pauvres qui s’amassent autour du Youtubeur dans l’espoir d’être choisis parmi des millions d’autres pour recevoir quelques bénédictions, quelques dollars salvateurs. En regardant le grand tableau, il est soudainement beaucoup plus difficile d’avoir de l’admiration pour ce qui est finalement une opération commerciale rondement menée, un énième veau d’or.
Chaîne de MrBeast @Capture
Mais ses fanatiques aveuglés par le pouvoir de l’argent et cette fausse main tendue se comptent aujourd’hui par millions. Il suffit de leur vendre du rêve, des challenges explosifs, la promesse d’être sélectionné pour gagner à leur tour quelques sous comme on gagnerait au Loto. Pendant ce temps, d’autres se chargent d’endetter les étudiants américains à vie, de leur vider les poches à la moindre grippe, de rendre l’accès à la propriété impossible, de les endetter à vie en cas de maladie grave, voire même de les laisser mourir. Pendant ce temps, les mêmes centralisent les richesses et font mine de vouloir éradiquer la pauvreté tout en détournant l’attention des citoyens de leur condition, et de la moindre idée de révolte…
Fallait faire des challenge sur Youtube… Une horreur individualiste qui n’est possible qu’en l’absence de solidarité active, ce fruit vital d’un contrat social fort et d’une redistribution équitable et organisée collectivement des richesses. Non…Il faut à tout prix convaincre les masses dépolitisées que cette charité ponctuelle de quelques riches entrepreneurs est plus belle que la solidarité d’un peuple uni autour d’un but commun. Le grand spectacle continue. Et MrBeast, aussi philanthrope soit-il en apparence, en est l’un des chefs d’orchestre.
– Mr Mondialisation

The post Voir la source

author image

Vous pourriez aimer aussi...

Boutique Fortnite 18 décembre 2021
Boutique Fortnite 22 décembre 2020
Test de la Nvidia GeForce RTX 4080 : une facture trop salée
Boutique Fortnite 6 juillet 2021

Laisser un commentaire